Skip to main content

Bonjour à tou.te.s, c’est Perrine ! Je suis ravie de vous retrouver aujourd’hui afin de partager avec vous la façon dont je garde une routine Yoga même pendant les vacances.

Il y a mille façon de maintenir une routine bien-être l’été, car oui, Yoga rime avec bien être et ne veut pas seulement dire postures ou encore pratique physique ! Bien que je vous encourage fortement à faire quelques salutations au soleil matinales avant votre petit déjeuner.

Le yoga est un ensemble de principes philosophiques applicables facilement pour rendre la vie plus simple et plus zen. Laisse moi t’en dire un peu plus sur cette routine bien-être !

Lâcher prise

L’un des grands principes du Yoga, toujours plus facile à dire qu’à faire, on est bien d’accord.

Mais les vacances, ce rare moment que l’on s’offre où nous n’avons aucune obligation de résultat, finalement peu à organiser et pas grand chose à penser semble être l’instant parfait pour le lâcher prise. Alors pourquoi se mettre une pression inutile ?

Petit cas pratique ! Si je loupe mon train, j’essaye de ne pas en faire un drame en évaluant calmement les alternatives sans me flageller. Les alternatives ont très certainement de belles choses à offrir :

  • De belles rencontres lors d’un co-voiturage
  • La main tendue d’une personne prête à vous aider
  • Ou simplement remettre son voyage au lendemain si celui-ci n’était pas urgent et s’octroyer une journée de repos imprévue et en profiter pour faire la dernière visite que nous n’avions pas eu le temps de faire dans cette ville qui nous a tant plue !

En Yoga, on dit souvent que tout est juste et que rien n’arrive pas hasard, alors ouvre les yeux face à l’imprévu, l’univers nous réserve souvent de très belles surprises si on est prêts à les recevoir ! 

Petit tips bonus : on te conseille ce super livre : “5 minutes par jour pour lâcher prise !”, présent sur notre e shop !

Méditer

Ahhh certainement mon chapitre préféré sur cet article ! Pour méditer, on a clairement besoin de rien ! C’est accessible à tout le monde, partout, tout le temps. 5 minutes suffisent pour laisser au cerveau un temps précieux pour se régénérer.

Les bienfaits

Les bienfaits de la méditation ne sont plus à prouver. D’autant plus que, si on a appliqué le principe précédent du lâcher prise pendant les vacances, alors tu bénéficies de beaucoup de temps libre pour te livrer à cette discipline !

Voici quelques bienfaits qui peuvent vraiment te convaincre à t’y mettre :

  • Une diminution des besoins en sommeil
  • Un traitement plus rapide de l’information
  • Un ralentissement du vieillissement
  • Un renforcement de l’immunité
  • Une diminution de la dépression
  • Une régulation de l’anxiété et des troubles de l’humeur
  • Une intelligence émotionnelle et une résilience renforcées 
  • Une empathie accrue 

Alors, comment je m’y prends ?

Méthode simple : face à la mer ou à la montagne,

  • Je m’assieds à genoux ou en tailleurs le dos bien droit, je ferme les yeux et écoute le bruit des vagues ou des oiseaux. 
  • Je pratique la respiration carrée dans cette même position (voir ci dessous chapitre « respirer ») 
  • J’écoute les superbes méditations guidées de Valérie ou je lis “5 minutes par jour pour méditer !”, superbe livre présent sur notre e-shop !

Respirer

Les pranayamas, piliers du Yoga, sont des techniques de respirations pour apaiser le mental et équilibrer le système nerveux. Mais pendant les vacances, pas besoin de se compliquer la vie !

Tu peux juste faire une pause, peu importe là où tu te trouves, inspirer à pleins poumons par le nez, et expirer bien fort par la bouche.

Observe ce que cela te procure, les odeurs, les sensations. Si celles-ci te ramènent à des souvenirs d’enfance, te donnent des sensations corporelles comme la chair de poule…

Respirer l’odeur des fleurs, des arbres, de la mer, de la montagne est l’une des meilleures façon de se connecter aux éléments, à la nature et donc à l’essentiel, à ce qui est déjà là, pour se débarrasser du superflu ! 

La technique de la respiration carrée

Si tu as vraiment loupé ton train, ou que tu reçois un mail de ton boss le 15 août, tu peux essayer la cohérence cardiaque pour calmer le mental et ton système nerveux.

La cohérence cardiaque ou encore la respiration carrée, (Sama Vritti en sanskrit), consiste à inspirer, retenir sa respiration poumons pleins, expirer, retenir sa respiration poumons vides sur le même compte de secondes.

Exemple : j’inspire sur 4 secondes, je bloque poumons pleins 4 secondes, j’expire 4 secondes et je retiens mon souffle poumons vides 4 secondes, cela pendant 3 minutes. 

Cette technique va permettre d’améliorer l’oxygénation sanguine ainsi que les réflexes du système nerveux. Il est prouvé que cette technique :

  • Permet de mieux gérer ses émotions
  • Contribue à réduire la dépression
  • Améliore l’oxygénation sanguine
  • Favorise le sommeil
  • Détend l’ensemble du corps

Faire connaissance avec les YAMAS, l’un des 8 piliers du Yoga !

Késaco ? Les yamas sont les règles sociales ou la juste relation avec l’environnement social, ils sont au nombre de 5. 

Tu peux en faire une TO DO list et regarder si tu arrives à les appliquer au moins une fois lors de tes vacances !

Ahimsa

Ahimsa : la non-violence (ne pas être violent). Cette pratique est souvent affiliée au végétarisme chez les Yogi. On comprend ici la non violence au sens large, envers toute forme de vie sur terre, humains et animaux, dans la parole et dans les actes.  

On observe la non violence envers soi, ou autrement dit « ne pas se faire violence », ne pas essayer de souffrir pour être beau. On tente la non violence envers les autres formes de vies, « ne pas blesser ».

Cas pratique :

Non je ne vais pas vous préconiser de ne pas commander une entrecôte saignante ou une brochette de gambas sur la plage !

Mais plutôt de s’essayer à la non violence verbale. Lorsque l’on a envie d’insulter le conducteur qui roule à gauche à 90° sur l’autoroute, on essaye d’évaluer la perte d’énergie que cela causerait de l’insulter, mais aussi le temps que cela nous prendrait de retrouver une certaine sérénité :).

Est-ce-que le traiter de noms d’oiseaux changera véritablement sa conduite et la nôtre ? En plus, il n’entend rien. Mais justement ! S’il nous entendait ? Aurais-je envie de déclencher une bagarre pour si peu ? 

Ah et aussi, on est en vacances, donc loin du bureau et des collègues, alors on essaye d’arrêter de bitcher, c’est vraiment bon pour la santé ! 

Satya

Satya : la vérité (être authentique) aussi traduit par honnêteté, justice et vérité. Satya n’est pas une vérité dogmatique à découvrir, elle est bien plus difficile, car c’est celle que l’on se doit à soi-même et que notre ego prend soin de nous cacher.

Satya, c’est appendre à se regarder avec objectivité et honnêteté pour trouver sa vérité et son chemin vers l’éveil.

Cas pratique : Se poser la question de pourquoi je fais telle ou telle chose, est-ce par égo, convention sociale ou parce que cela me plait vraiment au fond de moi ?

  • Suis-je partie en vacances à Dubai pour poster mes exploits sur Instagram ?
  • Ou parce que j’ai une véritable passion pour les shopping mall et le désert ? 

Asteya

Asteya : ne pas voler (ne pas prendre des choses qui ne me sont pas données) mais le sens est ici bien plus large.

On parle aussi d’honnêteté et d’intégrité. Il y a bien longtemps que des hommes ont compris que ce n’est pas nous qui possédons les objets, mais l’inverse.  

Cas pratique : essayer de payer le juste prix des choses. Négocier, c’est bien, mais cela peut aussi blesser son interlocuteur et le mettre dans une situation d’insuffisance financière.

Brahmacharya

Brahmacharya : l’abstinence (s’éloigner de ce qui peut trop me distraire). C’est plutôt la modération et le contrôle de ses désirs.

On ne parle pas ici uniquement de désir sexuel (même si ce type d’abstinence peut être prôné chez les puristes) mais plutôt de canaliser des besoins excessifs qui pourraient nuire à l’équilibre du corps et de l’esprit. 

Cas pratique :

La satiété ! Loin de moi l’envie de vous priver de dessert mais il est toujours intéressant d’observer si l’on a encore faim avant la mousse au chocolat ! Et puis si je la prends alors que je n’ai plus faim, je vais certainement mal digérer et mal dormir, donc être de mauvaise humeur … un cercle vicieux pour pas grand chose au final ??

Aparigraha

Aparigraha : non-possessivité (ne pas être avide, ne pas prendre plus que ce dont j’ai besoin) est le renoncement à la fortune et le rejet du matérialisme pour aller librement et entièrement vers la spiritualité.

Bon, dit comme ça, ça semble hyper ambitieux, mais si on essayait ? C’est le détachement à toutes choses qui rendent dépendant et qui va empêcher le lâcher-prise et le détachement, qui sont fondamentaux dans le Yoga.

  • Ai-je vraiment besoin de passer 5h par jour sur mon smartphone ?
  • Ai-je besoin d’apporter 5 shorts et 5 jeans dans ma valise pour partir 4 jours ?
  • Ai-je besoin de me maquiller pendant les vacances ? 

En résumé le but ici est de ne pas prendre les 5 Yamas au pied de la lettre, mais plutôt :

  • D’essayer de temps à autre la non violence en évitant par exemple une dispute inutile
  • De s’essayer à l’authenticité en ne faisant que les expériences qu’on a vraiment envie de faire pour soi et non pour plaire
  • De payer le juste prix des choses, de réguler ses désirs pour qu’ils ne deviennent pas excessifs
  • De se débarrasser du superflu pendant quelques instants.

Le but étant d’être bien avec soi, pour être bien avec les autres, être aligné.e avec qui on est vraiment. 

Alors, tu penses pouvoir appliquer cette routine en vacances ?

A très vite, Perrine.

Laisse un commentaire